• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 29 mars 1994

Des initiatives pour l'emploi (mars 1994)

Dans la région, la situation économique et sociale reste difficile : le chômage s'aggrave, les conditions d'une croissance créatrice d'emplois ne sont toujours pas au rendez-vous.

 

Dans ce contexte, conformément à l'avis qu'il a adopté en juin 1993, le C.E.S.R.a recherché et observé des initiatives dans la région,

  • qui manifestent une volonté de s'inscrire dans une stratégie visant à préserver le potentiel social et humain, traduite dans des accords sur la durée et l'organisation du temps de travail pour développer ou maintenir l'emploi et favoriser des formations qualifiantes,
  • qui recherchent des réponses appropriées aux besoins des entreprises et des personnes, par l'initiative locale, le partenariat entre acteurs, par la création de nouveaux services, qui recherchent des formes plus adaptées pour :
  • mettre en relation l'offre et la demande d'emploi,
  • assurer un lien entre distribution du pouvoir d'achat et exercice effectif d'une activité professionnelle par l'insertion,
  • pérenniser les emplois créés.
  • Toutefois ces initiatives sont souvent ponctuelles.
  • Elles ne permettent pas de compenser l'hémorragie d'emplois due à la récession, aux délocalisations, aux restructurations et aux évolutions technologiques
  • Elles nécessiteraient une action plus soutenue pour être démultipliées et contribuer à enrayer la montée du chômage et l'extension de l'exclusion.
  • Dans le cadre de son rapport sur la situation économique et l'emploi, en juin prochain, le CESR prolongera sa réflexion et s'attachera à proposer des pistes nouvelles pouvant contribuer à apporter des réponses aux préoccupations relatives à la situation de l'emploi dans la région.

 

C'EST POURQUOI, CONSCIENT DE SON ROLE DE CONSEIL ECONOMIQUE ET SOCIAL FACE AU CHOMAGE, LE CESR EXHORTE

les partenaires sociaux des Pays de la Loire à rénover et développer les négociations dans les entreprises et les branches professionnelles sur les questions intéressant les divers aspects de l'emploi, et ce pas seulement lorsque de "fatidiques plans sociaux" surviennent mais précisément en permanence pour essayer de les éviter ou les limiter.

Tout doit être fait pour promouvoir l'emploi. Le débat sur la durée et l'organisation du temps de travail doit constamment faire partie du paysage social et être au coeur des négociations des entreprises de la région.

  • ies pouvoirs publics, les responsables de professions et les familles à développer dans les faits les actions de réhabilitation des métiers manuels,
  • les collectivités territoriales et les administrations, en partenariat avec les entreprises et les acteurs du milieu associatif, à promouvoir et soutenir les initiatives de développement local, créatrices d'emplois, les actions d'insertion par l'économique, les créations d'entreprises de services de proximité.

 

Toutefois ces mesures ne doivent pas porter préjudice à des entreprises, notamment artisanales, en faussant la concurrence.

 

  • l'Etat et la Région à concevoir une formule permettant de poursuivre le travail engagé sur deux ans par la Mission Nouvelles Qualifications, pour ne pas perdre l'expérience acquise au cours des quatorze opérations déjà conduites,
  • les établissements de santé, publics et privés, à créer effectivement des emplois grâce au passage à la semaine de 35 heures pour le personnel de nuit,
  • les partenaires concernés par l'emploi des cadres - employeurs, syndicats, organismes économiques, administrations, collectivités - à se saisir de l'étude régionale sur le temps partagé afin de multiplier les initiatives dans la région,
  • les chefs d'entreprise de la région à concrétiser les mesures incitatrices à la création d'emplois contenues dans les accords nationaux de branches,
  • les administrations, les hôpitaux et les collectivités locales à accueillir des apprentis dès septembre 1994,
  • les pouvoirs publics et les partenaires intéressés par le développement de services de proximité à élaborer un cadre favorisant la création d'entreprises pouvant répondre à ce besoin, cofinancées par les usagers et les financements sociaux au titre du service rendu à la collectivité.

 

Au total, le CESR observe que les initiatives innovantes apparaissent encore insuffisantes mais cependant qu'une volonté de poursuivre l'effort engagé existe et se développe. Cette démarche est en fait irréversible, car aujourd'hui agir contre le chômage et l'exclusion est devenu un enjeu majeur de notre société.

Néanmoins, le CESR, tout en préconisant la recherche de formules face à la crise actuelle, estime que seule la reprise d'activités porteuses de valeurs ajoutées permettra d'assurer les grands équilibres économiques et sociaux de demain.

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations