• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 16 octobre 2007

La sous-traitance aéronautique (2007)

Fruit d'une commande du Conseil régional, l'étude met en lumière une filière au coeur de l'actualité. Porteuse du double défi de l'amplification de l'effort de recherche et développement et du recrutement d'une main d'oeuvre adaptée à l'évolution des plans de charges, la filière aéronautique soulève la question essentielle de la gouvernance publique des aides économiques dans le cadre d'une politique industrielle régionale.

 

 

Quelles conditions pour la consolidation et la pérennisation de la filière aéronautique dans les Pays de la Loire ?

Lceser economie emploi sous traitance aeronautique'actualité récente a mis en lumière un certain nombre d'interrogations sur le devenir de la filière aéronautique régionale et plus particulièrement la situation de la sous-traitance.

Voici les principaux éléments à retenir :

 

Une situation rassurante à court terme

Des sous-traitants optimistes qui présentent :

  • Des plans de charge très fournis, à la hauteur de ceux de leurs donneurs d'ordres (cf. Airbus)
  • Une situation financière saine
  • Des taux de dépendance limités
  • Des perspectives de croissance favorables (souvent à deux chiffres)
  • Des réseaux de coopération qui ont beaucoup progressé
  • Un regard très positif sur l'impact d'EMC2, TECHNOCAMPUS, et NEOPOLIA

 

Finances : surtout un problème de communication

  • Les chefs d'entreprises savent qu'ils vont devoir investir à un niveau sans précédent pour soutenir la montée en charge "métal" (jusqu'en 2012) et préparer le "virage composite" (à partir de 2012)
  • Les outils d'intervention publics et privés existant sont nombreux et complémentaires. Mais ils demeurent fort mal connus
    Il faut donc mieux mettre en valeur leur diversité (gage de réponse "sur mesure")

 

Ressources humaines : un besoin urgent à la production

  • Plusieurs milliers de recrutements à prévoir sur les métiers du métal d'ici à 2012
  • Problème : l'aéronautique (comme l'ensemble des secteurs industriels) peine à recruter du CAP au bac + 2
  • Or : les compétences nécessaires peuvent être acquises assez rapidement (tant sur le métal que sur le composite) - 40 à 50 jours tout au plus - et les entreprises recherchent avant tout des candidats "soigneux et motivés"
  • Solution : un système de mobilité organisé entre bassins d'emplois sur la base d'une GPEC de filière "vivante et partagée"

 

R&D : des PME "à la remorque" de leurs donneurs d'ordres

  • La plupart n'en font pas, en considérant que la technologie vient des donneurs d'ordres
  • Les pôles de compétitivité entretiennent cette conception en n'impliquant pas suffisamment "les petits" et en les accompagnant surtout à répondre aux appels à projet "des gros"
  • Il faut inverser le système en augmentant, par mutualisation, l'effort de recherche privée des PME pour accélérer leur diversification, leur développement, et conforter leur indépendance.

 

Gouvernance : un pilote dans l'avion !

  • Des progrès considérables depuis quelques mois
  • Mais encore trop de concurrence entre les fédérateurs et les institutionnels
  • Solution : la Région comme animateur d'une politique industrielle partagée, définissant en commun les actions prioritaires, et attribuant à différents maîtres d'oeuvre, choisis à raison de leur compétence, la responsabilité de les mener.

Cette étude constitue le chapitre 1 de la publication "Industrie, jeunesse, territoire".

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations