• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 10 avril 1992

Les vacances collectives des jeunes (avril 1992)

L'école fonctionne environ 155 jours par an, laissant aux jeunes près de 210 jours de temps libre. Cette conception bipolaire du temps apparue à la fin du XIXème siècle, et la nécessité d'occuper les jeunes hors de l'école ont permis aux centres de vacances de se développer.

 

Seconde région française en ce domaine, les Pays de la Loire ont accueilli en 1990 environ 75 000 colons dans près de 500 centres de vacances agréés, soit 8% de l'ensemble des établissements recensés en France. Grâce à sa façade littorale, la région est un pôle très attractif pour de nombreux organisateurs de séjours de jeunes.

 

Outre leurs retombées économiques estivales non négligeables, les centres de vacances sont devenus des lieux privilégiés de socialisation pour l'enfant et d'apprentissage de l'autonomie. De plus en plus considérés comme "une seconde école", ils contribuent à la découverte de nouvelles activités pour les jeunes et assurent une certaine forme de dépaysement, source d'équilibre et moyen d'éviter le rejet du cadre quotidien surtout lorsqu'il accuse des carences.

 

Les chiffres nationaux de fréquentation depuis 30 ans révèlent une demande sociale d'un volume quasiment constant : un enfant sur dix est inscrit dans les différentes formes d'accueil collectif avec hébergement.

 

Cependant, l'intérêt accordé aux Centres est beaucoup plus important que la demande recensée, du fait de l'augmentation du travail féminin, du nombre de plus en plus important des familles éclatées, du nouveau calendrier scolaire et du nombre trop important de "ceux qui ne partent pas", le plus souvent pour des raisons financières. Les besoins sociaux et éducatifs non satisfaits sont encore énormes.

 

Les nouveaux besoins d'équipement et l'indemnisation de l'encadrement, composé de plus en plus de professionnels de l'animation, sont l'un et l'autre nécessaires pour répondre à l'attente de nouveaux publics en direction d'activités plus spécialisées et plus variées, accessibles aussi en dehors des mois d'été. Ils provoquent une augmentation des tarifs de séjour.

 

Dans le même temps, le patrimoine immobilier est de plus en plus inadapté aux normes de vie et aux activités qu'il accueille, alors qu'il constitue un capital exceptionnel qui mérite d'être préservé et adapté.

 

Le risque de le voir disparaître en grande partie résulte de l'incapacité de ses propriétaires composés pour moitié d'associations, d'entreprendre les grosses réparations, faute de moyens financiers suffisants.

 

Il convient de souligner également le rôle essentiel des associations locales organisatrices et des bénévoles qui les animent.

 

Les vacances collectives des jeunes sont à la croisée des compétences de nombreux acteurs publics, dont le soutien à l'investissement immobilier, le financement de la formation des animateurs et l'aide directe aux familles sont très disparates, éparpillés, voire insuffisants.

 

Or, elles sont confrontées au triple défi d'un remodelage du patrimoine, d'une adaptation de l'encadrement et d'une ouverture aux demandes sociales non satisfaites.

 

Pour atteindre cet objectif, l'ensemble des partenaires, acteurs et financeurs, doivent coordonner leur action autour d'un schéma régional "loisir des jeunes" défini en commun . La dimension régionale est en effet la plus adaptée pour concilier les préoccupations humaines, culturelles et d'aménagement du territoire et disposer d'outils d'appréciation fiables.

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations