• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 20 novembre 2003

Quels nouveaux visages pour l'industrie régionale ? (2003)

ceser economie emploi visages industrie regionaleL'Homme a besoin d'un travail : c'est à la fois un besoin économique et un espoir de progrès et d'épanouissement dans un acte contributif au bien-être collectif. La région se situe au 3ème rang français pour l'activité industrielle. Ce chapitre s'interroge sur son avenir et les conditions d'évolution face aux indispensables et exigeantes mutations sous la pression des clients, des marchés et de la mondialisation. L'innovation, la recherche, la constitution de réseaux (recherche, industrie, PME/PMI/Artisanat, etc), la veille et l'anticipation, sont les maîtres mots de l'avenir que nous devons construire de plus en plus dans un esprit de large ouverture à l'international.

 

 

D'une industrie de main d'oeuvre à une industrie de tête d'oeuvre

3e région industrielle française, les Pays de la Loire ont des atouts qui demain peuvent se révéler des faiblesses. Dans un environnement de plus en plus mondialisé, les entreprises ont l'absolue nécessité de s'adapter sans renier leurs spécificités.

 

 

ANTICIPER

Privilégier les créneaux à haute valeur ajoutée

L'identité industrielle des Pays de la Loire s'est construite sur des atouts indiscutables : richesses naturelles et géographiques, tissu économique diversifié, vitalité du capitalisme familial. L'avenir ne sera assuré qu’au prix d'une adaptation. La spécialisation, imposée par une concurrence élevée, constitue en effet un risque pour l'activité régionale et l'industrie de main d'oeuvre n’est plus une force face à la quasi hégémonie des pays à faibles coûts de production. L'industrie régionale doit faire évoluer sa production dans la partie la plus élaborée en concevant et en fabriquant des produits à haute valeur ajoutée, tout en conservant une fabrication de produits de "base".

 

Adopter une stratégie d'innovation et de Recherche et Développement

Les Pays de la Loire n'occupent que le seizième rang pour la recherche en France. L'effort de rattrapage entamé produira ses effets si la région fait travailler en réseau les acteurs publics et privés et concentre ses objectifs de R&D sur des thèmes technologiques à fort potentiel de croissance : génie des procédés, agroalimentaires, nouveaux matériaux, sciences du vivant, traitement de l'image ou encore espace. Il faut aussi intéresser les chercheurs au développement industriel par une exploitation commerciale des brevets publics.

 

Accroître l'offre de services associés et développer une activité de veille

La valeur ajoutée d'un produit industriel se couple avec des services associés (distribution, assurance, entretien...). L'organisation industrielle doit en tenir compte en pensant moins "machine" que "consommateur". La Région doit également mettre en place une cellule spécialisée chargée de repérer les nouveaux besoins, les marchés émergents et les grandes évolutions qui auront un impact sur la demande future de produits industriels.

 

Renouveler les organisations internes dans une logique de réseaux locaux et internationaux

La globalisation économique et industrielle induisent une évolution de l'organisation du travail et de la gestion de la production. S'adapter nécessite aussi une structuration en réseau pour gérer la complexité des technologies et des marchés : réseaux de PME, réseaux d'alliances technologiques et commerciales. La Région doit accompagner les entreprises dans la mise en place d'organisations éclatées, inciter l'implantation d'industries de haut niveau, s'ouvrir davantage aux investissements étrangers directs et aider l'implantation de nos industries à l'étranger.

 

Favoriser la croissance des compétences et le transfert des savoirs par la formation professionnelle

Une adaptation mal maîtrisée peut conduire à la désindustrialisation, aux restructurations, voire au déclin économique de certains territoires. Plutôt que de ne pas pouvoir guérir, mieux vaut prévenir en se dotant d'une cellule de veille qui saura alerter à temps sur la nécessité de mettre en oeuvre des actions de formation ou de diversification d'activités. L'objectif est autant de former les salariés de l'industrie à l'économie globalisée que de les préparer à vivre des mutations renouvelées. Savoirs et compétences devront être de plus en plus "mobiles" entre les activités et les secteurs économiques.

 

 

PROMOUVOIR LES SYNERGIES

  • Engager des actions préventives de reconversion et de formation des personnels
  • Accompagner les entreprises dans la mise en place d'organisations en réseaux
  • Renforcer les liens entre artisanat et industrie
  • Faciliter la transmission des entreprises
  • Attirer les industries étrangères et favoriser l'implantation de nos industries à l'étranger

Cette étude constitue le chapitre 4 de la publication "Bâtir avec et pour les hommes la réussite de l'Ouest" (tome 1).

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations