Fondée au XIIe siècle, l’abbaye royale de Fontevraud est l’un des plus vastes ensembles monastiques d’Europe, nichée au cœur du Val de Loire reconnu patrimoine mondial. Une nouvelle page s’ouvre pour ce monument, notamment avec la mise à disposition de la Région des Pays de la Loire d’une partie des bâtiments. Constitué de représentants des CESER des Pays de la Loire, du Centre et de Poitou-Charentes, un groupe de travail a mené une réflexion approfondie sur un projet global de développement et apporté des préconisations pour une meilleure valorisation de l’Abbaye Royale de Fontevraud.

Parmi ces préconisations :

  • Une clarification de la maîtrise d’ouvrage. L’Etat et la Région doivent engager rapidement des discussions afin de régler la question de la maîtrise d’ouvrage de l’abbaye, en désignant une personnalité unique en charge de l’ensemble des bâtiments, quelle que soit leur propriété.

 

  • Des statuts adaptés à une nouvelle gouvernance. De nouveaux statuts (de type EPCC) doivent permettre une nouvelle gouvernance. Ils permettraient de répondre à l’ensemble des fonctions de l’abbaye, dont la billetterie, et d’associer l’ensemble des personnes concernées par le site. Ce nouvel établissement dont la Région serait le pilote associerait pleinement l’Etat à la gestion partagée du site, notamment pour la rénovation des bâtiments. A côté de ce nouvel outil de direction, le CCO (Centre culturel de l’ouest) retrouverait sa fonction associative initiale.

 

  • La création d’un événement de grande notoriété. Pour identifier fortement ce site unique, le CESER propose de créer un événement artistique d’envergure qui accueillerait de grands noms de la musique et de la culture, avec un souci d’ouverture au grand public identique à celui qui anime « La Folle journée ».

 

  • La réalisation de parcours thématiques différenciés. Au regard de son potentiel architectural et historique, l’abbaye peut proposer des parcours de visite polyvalents et différenciés en fonction des époques et des attentes des visiteurs. Plusieurs thématiques peuvent être envisagées : l’histoire de France et d’Angleterre autour des Plantagenêt et de Richard Cœur de Lion ; la vie monastique ; la période carcérale de l’abbaye ; le patrimoine naturel, etc.

 

  • La création d’un centre médiéval international. Un dispositif innovant de recherche serait mis en place autour d’une thématique pluriannuelle intégrant la recherche fondamentale.

 

  • Le renforcement de l’offre d’accueil et d’hébergement. L’abbaye dispose d’une offre hôtelière interne au sein du prieuré Saint-Lazare. Cependant cette offre est inadaptée aux besoins actuels, et insuffisante d’autant que les capacités d’hébergement aux alentours du site ne sont pas nombreuses. Une réflexion approfondie doit être menée en tenant compte du fort potentiel que constitue l’ensemble des bâtiments tout en respectant la dimension patrimoniale du site. Au même titre que la nécessaire amélioration de l’accessibilité à l’abbaye, ces investissements s’inscrivent dans une ambition de développement touristique.