Le CESER a complété le rapport sur la conjoncture par un focus sur l’innovation comme outil de résistance à la crise.

Outre le rappel des multiples dispositifs mis à disposition des PME, le CESER a synthétisé les arguments plaidant en faveur d’une réelle efficacité de l’innovation pour conforter un développement économique dans un environnement difficile. Parmi les atouts mis en avant :

  • La R&D permet de préparer l’avenir ;
  • La diversification des secteurs et les croisements des technologies ouvrent des opportunités de développement ;
  • La coopération interentreprises renforcent les atouts de chacune d’entre elles ;
  • L’ouverture à l’international permet une moindre dépendance d’une conjoncture nationale ;
  • L’innovation doit s’appliquer également aux plans managérial, organisationnel et comportemental.

Pour illustrer ces propos, le CESER a donné quelques exemples significatifs d’entreprises régionales combinant innovation et développement :

  • Europe technologies (CA en croissance de 25%),
  • ACB (un rebond réussi depuis 2006),
  • Eolane (l’ambition d’être dans les 20 leaders mondiaux de l’électronique professionnelle),
  • Vision objects (100 créations d’emploi annoncées en 2012),
  • Clean Celles et Phosphotec (des démarches export à marche forcée),
  • EPI-SDI  (un virage stratégique, de fabricant à prestataire de services),
  • Artefacto, Mateloc, Macoretz , Batireal…