La croissance urbaine, les évolutions démographiques que connaissent les Pays de la Loire depuis plusieurs années, et l’obligation faite à chaque commune de se regrouper en EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale) depuis la loi NOTRe, sont de potentiels facteurs de disparités entre pôles dynamiques et zones en perte de vitesse. En conséquence, le CESER a décidé de mener des travaux pour vérifier si le risque de rupture de l’équilibre entre les territoires est réel, et d’analyser l ’impact des contrats de territoire signés entre la Région et les EPCI.

– L’étude sera disponible en octobre 2020 –