• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Centrale de Cordemais : où en est-on ?

Dans sa contribution sur l’avenir de la centrale de Cordemais, adoptée en décembre dernier, le CESER écrivait, au sujet des conditions définies par le RTE, le gestionnaire du réseau, pour la fermeture de la centrale : « il est raisonnable d’émettre des doutes sur le fait que l’ensemble de ses conditions pourra être réuni d’ici 2022. Par conséquent, acter aujourd’hui une fermeture totale de la centrale de Cordemais en 2022 reviendrait à prendre des risques importants pour l’approvisionnement électrique de l’ouest ».

 

La nouvelle étude de RTE, publiée en avril, confirme le besoin de mobiliser la centrale de Cordemais pour répondre au pointes de consommation en 2022/2023 en cas de retard – aujourd’hui très probable – de l’EPR et de la centrale au gaz de Landivisiau. Pour faire face à cette éventualité, le Gouvernement envisage une mise en veille de la centrale et un fonctionnement maximal de 250 heures par an. On peut s’interroger sur la viabilité économique et sociale du projet de conversion à la biomasse dans un tel scénario, bien différent de celui analysé par le CESER. Les décisions définitives du Gouvernement et d'EDF sont attendues à l'automne.

 

 

 

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations