• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 24 avril 2013

Dominique Cardon - Sociabilités Numériques

 

Conférence débat sur les sociabilités numérique

Les nouvelles technologies de communication se sont insérées dans nos habitudes les plus quotidiennes. Indispensables, à la fois invisibles et omniprésentes, concrètes et immatérielles, elles façonnent nos cadres de vie d’une manière inédite.

 

Dominique Cardon , sociologue au laboratoire des usages Orange Labs et chercheur associé au Centre d’études des mouvements sociaux (CEMS/EHESS) est intervenu et a débattu avec le CESER des «sociabilités numériques» : quels nouveaux comportements et pratiques collectives ?

 

Un nouvel espace public pour approfondir la démocratie

Internet n’est pas un média comme les autres. Internet invente un espace public inédit de partage et de mobilisation. S’il ne se laisse pas contrôler ni apprivoiser, c’est parce qu’il est né de la rencontre du monde de la recherche et de la contre-culture des communautés hippies de San Francisco à la fin des années soixante.

 

Dès sa création, son architecture visait la connectivité et l’extension du réseau pour donner un potentiel d’innovation à l’utilisateur, avec l’idée de changer la société sans prendre le pouvoir. L’esprit d’internet valorise toujours l’autonomie, la liberté de parole, la gratuité, l’auto-organisation (libertaire) et des pratiques (solidaires) sans demander à l’État ou aux marchés de le faire.

C’est ainsi que des usagers curieux ont imaginés les blogs, wikis ou facebook. À l’heure de la massification des usages, l’espace public s’étend sur internet, qui devient une nouvelle forme politique à part entière, même s’il ne se joue pas dans l’espace de la démocratie représentative et témoigne de sa désaffection.

 

Comment est-ce que le web construit son public ?

cardon diapo14L’amateur comme le professionnel, le quidam comme la personnalité y prennent la parole, y mêlent des conversations publiques et privées, libérant les subjectivités. À la différence de l’espace public traditionnel, on peut tout dire et tout lire sur internet, avec des risques inhérents de rumeurs et provocations.


Et à la différence du traitement journalistique, les internautes publient sans filtrer ce qui est important. Ils produisent eux-mêmes la visibilité. Le filtre d’internet, c’est l’intelligence des foules, la sagesse collective. Le logiciel libre est un modèle du genre, que l’utilisateur peut améliorer. À l’instar de Google, une information est visible grâce aux liens d’internet, à la reconnaissance des internautes. Pour conquérir la visibilité, il faut se soumettre aux règles du débat critique, même si la participation est inégale (1 contributeur, 10 participants, 100 spectateurs). 60% de l’internet sont des sites jamais vus. 90% de nos navigations s’effectuent sur 0,06% des contenus de la toile.

 

De la mise en scène des identités aux sociabilités numériques

cardon diapo27L’individu critique place sa confiance sur le réseau. Il rend publique la conversation privée, interpersonnelle. Les outils comme la messagerie n’ont cessé d’étendre  le nombre de personnes agrégées  dans les échanges. Internet et les réseaux sociaux réarticulent les conversations à côté de l’espace public d’information. Des traits d’identités à la fois réalistes et en devenir, multiples et éclatés se réunifient sur internet. Virtuel et réel s’entrelacent. La visibilité en clair / obscur permet de s’exposer ou pas devant un public choisi. Les internautes recherchent sur le web ce qui les intéresse. L’anonymat de la toile devient familier. 98% des conversations s’entretiennent avec des personnes connues. À la sphère publique s’ajoute le web participatif. Internet est aussi une plateforme de rencontres, qui permet de resserrer des liens existants, de rapprocher des communautés d’intérêts, de tout montrer, et parfois aussi de voyager dans un monde déconnecté de la réalité. Internet permet des formes de l’échange social incroyablement différentes et des sociabilités augmentées souvent plus réelles que virtuelles.

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations