• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 04 décembre 2006

La filière laitière des régions de l'Ouest (déc 2006)

La production laitière contribue à l'activité agricole d'une large zone Ouest de la France. Au regard des enjeux économiques, de l'emploi, de la préservation de l'environnement et de l'aménagement du territoire, se pose la question suivante : "Comment maintenir, demain, le plus grand nombre d'exploitations et d'actifs au sein de la filière laitière des trois régions de l'Ouest ?". C'est sur ce sujet que les Présidents des Conseils Régionaux de Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire ont saisis leurs Conseils Economiques et Sociaux Régionaux. Le résultat de cette saisine aboutit à cette étude.

 

 

Comment maintenir demain le plus grand nombre d'exploitations et d'actifs ?

Avis des Conseils Economiques et Sociaux Régionaux de Basse-Normandie, Bretagne et Pays de la Loire articulé en trois parties :

1 - Etat des lieux chiffré de l'importance économique et sociale de la filière laitière et analyse des différentes évolutions constatées au cours des dernières années.
2 - Les grandes mutations générées par la réforme de la PAC et les ajustements liés aux règles du commerce mondial sur la production et la transformation.
3 - Les principaux enjeux et perspectives qui s'ouvrent à la filière laitière de l'Ouest.

Consulter les sites des CESR : Basse-Normandie et Bretagne

 

 

PROPOSITIONS POUR L'AVENIR DE LA FILIERE LAITIERE

1. Assurer des conditions favorables à l'installation des jeunes et à la transmission des exploitations laitières de l'Ouest

  • Concilier les impératifs d'installations et de transmissions d'exploitations au bénéfice des jeunes tout en confortant les exploitations existantes qui en ont besoin pour leur viabilité (agrandissements) dans une problématique de redistribution des quotas libérés.
  • Encourager le repérage précoce des cédants et repreneurs potentiels au plus près du terrain et développer parallèlement l'organisation de "forum cédants", misen place localement en s'appuyant sur des structures existantes.
  • Renforcer grâce à l'intervention des Régions les dispositifs fonciers et les moyens existants comme l'aide au portage du foncier réalisée par les SAFER, le développement des Groupements Fonciers Agricoles (GFA) et la mise en place des Fonds d'Avance Fermage (FAF).
  • Mettre en place une incitation financière contribuant au relogement des cédants lorsque ceux-ci manquent de moyens et encourager la transmission par location nécessitant toutefois la reprise d'un capital d'exploitation.
  • Renforcer la phase de pré-installation visant à aider les futurs repreneurs à acquérir une expérience dans leur prochaine exploitation et proposer la généralisation d'un dispositif de parrainage permettant d'accompagner tout jeune candidat à la reprise en amont et pendant toute la durée de la mise en place de son projet.
  • Mettre en oeuvre dans l'Ouest un suivi statistique des installations et des transmissions (aidées et non aidées), outil indispensable à l'accompagnement des installations-transmissions.

 

2. Poursuivre le soutien aux mises aux normes et modernisation des bâtiments d'élevage

  • Résorber au plus vite la file d'attente pour la notification des dossiers dans le cadre du Plan de Modernisation des Bâtiments d'Elevage (PMBE).
  • Conserver des dispositifs d'aides et d'accompagnement en termes d'adaptation et de modernisation des bâtiments d'élevage et de mises aux normes du PMPOA dans le cadre des futurs Contrats de Projet Etat-Régions tout en favorisant une remise à niveau technique des exploitations laitières.
  • Inciter à une meilleure insertion paysagère des bâtiments en s'inspirant des initiatives déjà conduites en la matière dans l'Ouest.

 

3. Conforter l'attractivité du métier d'éleveur laitier dans l'Ouest

  • Valoriser le métier de producteur de lait par un effort substantiel en faveur de l'amélioration des conditions de travail.
  • Diffuser largement les enseignements des travaux menés en la matière afin de les traduire en actions pédagogiques et de conseils en direction des éleveurs voire des futurs éleveurs au sein des établissements de formation.
  • Encourager l'externalisation de tâches en système d'élevage laitier par un recours facilité à des associations de remplacement ou au salariat partagé sur plusieurs exploitations laitières via la constitution et le soutien de groupements d'employeurs labellisés.
  • Inciter au rapprochement entre les services prévention des caisses de Mutualité Sociale Agricole et les Associations Régionales pour l'Amélioration des Conditions de Travail ou Antenne Régionale de l'Agence Nationale pour l'Amélioration des Conditions de Travail (ANACT) afin de mieux exploiter de façons opérationnelles et organisationnelles les enseignements des pratiques et expérimentations sur le terrain.
  • Relier les actions de prévention avec l'installation des jeunes en systèmes laitiers avec l'introduction d'un volet "prévention" dans les études de pré-installation.

 

4. Assurer la valorisation des systèmes herbagers de l'Ouest

  • Rétablir l'équité de traitement vis-à-vis des exploitations de l'Ouest en réintégrant les exploitations qui ont été exclues en 2003 de la Prime Herbagère Agro-Environnementale (PHAE).
  • Favoriser le développement d'un aménagement parcellaire adapté avec des surfaces pâturables à proximité du logement des vaches laitières et des installations de traite.
  • Soutenir une large diffusion et vulgarisation des travaux techniques menés dans les fermes expérimentales concernant la conduite optimale et le suivi de la production de l'herbe dans l'Ouest y compris au niveau de la formation (initiale ou continue).
  • Poursuivre et développer la recherche sur les techniques de conservation et de stockage de l'herbe.
  • Constituer un pôle "conseil et compétences" fédérant les différents intervenants de l'Ouest dans le domaine herbager,
  • Encourager une politique visant à un accompagnement technique et financier de l'éleveur qui souhaite volontairement s'engager en faveur de l'herbe en veillant toutefois à ne pas dérégler le rythme de la production laitière de l'Ouest au regard des besoins, en volume, des transformateurs.
  • Accompagner le soutien aux systèmes herbagers d'une bonne valorisation des produits laitiers concernés (labels, AOC, produits typés, Bio...).
  • Rechercher parallèlement la valorisation des tourteaux et cultures riches en protéines issus des filières énergétiques qui sont appelées à se développer.

 

5. Donner les moyens d'une diversification possible de la production laitière

  • Encourager les systèmes "vaches allaitantes" et l'engraissement de boeufs permettant de bien rationaliser et valoriser les prairies naturelles.
  • Mettre en oeuvre une politique de soutien de la production et de la vente de produits laitiers à la ferme associée à des initiatives collectives pour développer les circuits courts (marchés du terroir, accès aux marchés de la grande distribution en local...).

 

6. Maintenir dans l'Ouest des outils de transformation compétitifs et générateurs d'emplois

  • Soutenir activement une industrie laitière forte et compétitive dans l'Ouest.
  • Engager au niveau interrégional un dispositif de reconversion des salariés dans le cadre des restructurations industrielles actuelles et à venir en intégrant un volet formation continue ambitieux, en garantissant un véritable droit au reclassement et en proposant des solutions innovantes de sécurisation des parcours professionnels.
  • Anticiper les besoins en accompagnement en créant des lieux paritaires d'observation, de réflexion et de proposition permettant d'orienter les actions et ensuite d'en mesurer l'efficacité.
  • Accompagner le mouvement déjà engagé dans l'Ouest d'une gestion commune de la collecte laitière.
  • Impliquer fortement les Régions dans des dispositifs visant à favoriser la prospection commerciale des pays tiers pour développer l'exportation des produits laitiers à haute valeur ajoutée.

 

7. Assurer l'avenir de la transformation par un effort ambitieux de recherche au plan interrégional

  • Développer la recherche autour de nouveaux produits et débouchés pour la filière laitière.
  • Encourager la formalisation d'un véritable pôle de recherche et d'innovation laitier de l'Ouest associant les centres de formation, les structures de recherche et de transfert de technologie ainsi que les entreprises.

 

8. Accompagner l'effort de la filière en termes d'image et valorisation des produits

  • Relayer à l'échelle de l'Ouest l'effort de communication autour des bienfaits des produits laitiers conduits au niveau national.
  • Soutenir en lien avec le Centre Interprofessionnel de Documentation et d'Information Laitières, les initiatives de communication collective autour des fabrications régionales bénéficiant de signes de qualité ou de typicité (beurres, crèmes, fromages...).
  • Encourager une structuration de l'offre commerciale à l'échelle de l'Ouest afin de mieux répondre au phénomène de concentration de la distribution et à l’impératif de développement sur les marchés d’exportation.

 

9. Rendre attractives les formations aux métiers du lait

  • Maintenir et développer les formations spécialisées dans la filière laitière dispensées au sein des établissements de l'Ouest pour conserver et pérenniser localement des compétences et savoir-faire pour l'avenir de ce secteur.
  • Faciliter la formation continue des chefs d'exploitations, co-exploitants et salariés afin notamment d'adapter constamment la production aux attentes des consommateurs et donc des transformateurs.
  • Accomplir un effort en matière d'hébergement à destination des stagiaires, étudiants et salariés de la filière.
  • Associer les établissements d'enseignement spécialisé dans l'industrie laitière de l'Ouest aux actions et aux campagnes nationales de sensibilisation aux métiers du lait destinées aux jeunes.
  • Aborder avec les professionnels les questions d'amélioration des conditions de travail, de niveau des salaires, de précarité de l'emploi des jeunes recrutés ou encore de l'inégalité à l'embauche constatée entre hommes et femmes afin de favoriser une bonne image des métiers du lait.

 

10. Développer un suivi homogène de la filière laitière dans l'Ouest

  • Inciter tous les acteurs de la filière laitière disposant de données statistiques à réfléchir ensemble à une approche homogène de l'Ouest à partir d'indicateurs fiables ainsi qu'à une démarche de valorisation des études.
  • Sur la base de la structure existant déjà en région Bretagne, faire émerger un Observatoire sur la base des moyens existants qui pourrait contribuer à faire connaître le poids et le suivi de ce secteur dans cette région.

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations