• Suivre le Ceser sur Dailymotion
  • Suivre le Ceser sur Twitter
  • Contacter le CESER
  • publcation

Réflexions, avis et propositions pour l’avenir de la région

Date de parution : 17 juin 1994

Promouvoir la formation professionnelle et l'apprentissage (juin 1994)

Le chômage des jeunes est, depuis une quinzaine d'années, au centre des préoccupations de tous ceux qui ont une responsabilité face à ce problème. De fait, le taux de chômage des jeunes de 15 à 24 ans n'est jamais descendu au dessous de 19 % depuis 10 ans, et il atteint presque 25 % au second semestre 1993.

 

Dans les Pays de la Loire, entre 1982 et 1990, le nombre de jeunes de 15 à 24 ans a augmenté de 1,9 % ; parmi eux, le nombre de ceux qui sont au chômage a plus que doublé durant cette période, passant de 18.000 en 1982 à 37.000 en 1990.

 

Devant l'ampleur persistante des difficultés, les débats se sont focalisés, depuis le début des années 1980, sur les problèmes de formation, censés être à l'origine du mal, soit qu'il y ait insuffisance du nombre de diplômés par rapport à la demande du système productif, soit qu'il y ait inadéquation de la formation acquise dans le système éducatif par rapport aux besoins des entreprises.

 

En réalité, plus qu'un simple problème de formation, le chômage des jeunes résulte d'un ensemble de mécanismes qui fait peser essentiellement sur eux la pénurie d'emplois.

 

S'il convient de relativiser la part de responsabilité que les problèmes de formation portent dans les difficultés d'accès à l'emploi des jeunes, tout le monde s'accorde pour considérer que le système éducatif peut et doit jouer un rôle de premier plan pour permettre à tous les jeunes de s'intégrer dans le monde du travail, quel que soit leur niveau de formation.

 

C'est dans cette perspective que le Conseil Economique et Social entend placer sa réflexion et ses propositions relatives à la formation professionnelle et à l'apprentissage du niveau du CAP au niveau du Baccalauréat.

 

Le défi de l'enseignement professionnel est de contribuer à la fois,

  • à l'épanouissement des personnes en aidant les jeunes à préparer et à réussir leur projet personnel et professionnel,
  • au positionnement de notre économie dans une ère de compétition mondiale, en formant de nouvelles générations d'actifs.

 

Ecartant délibérément des propositions qui ne relèvent pas du niveau de décision régionale le Conseil Economique et Social s'est attaché à formuler des suggestions concrètes, axées sur la qualité de l'orientation et de la formation, souvent peu coûteuses, voire même susceptibles d'engendrer des économies à long terme.

 

Leurs applications s'inscrivent tout au long du cursus de formation, depuis la sixième jusqu'à la fin du second cycle ; elles tendent à améliorer les procédures et les méthodes d'orientation, la connaissance des milieux professionnels par les enseignants et par les jeunes, la certification des compétences acquises à l'issue de la formation et des stages en entreprise.

 

Loin de prétendre à l'exhaustivité, ces propositions ouvrent la voie à l'immense effort de créativité qui est et qui sera de plus en plus nécessaire pour trouver une nouvelle dynamique économique et sociale favorable à l'amélioration de la compétitivité de notre économie.

Contactez-nous !

une question, un projet, une commande papier de nos études & publications...

Nom*
Entrée non valide

Prénom*
Entrée non valide

Adresse*
Entrée non valide

Ville*
Entrée non valide

Code Postal*
Entrée non valide

Email*
Entrée non valide

Téléphone
Entrée non valide

Fonction
Entrée non valide

Objet
Entrée non valide

Message*
Entrée non valide

Entrée non valide

Création site internet : Agence web Images Créations