Notre société se complexifie de plus en plus (formulaires, démarches, droit, etc.). En parallèle, depuis quelques décennies, le numérique y a pris une ampleur considérable, conduisant à une dématérialisation de plus en plus importante de ces formulaires et démarches. Or les sites web, la technologie, les équipements… évoluent en permanence, plongeant les personnes en situation d’illectronisme dans un brouillard plus ou moins impénétrable et insécurisant.

L’enjeu n’est pas que d’utiliser un ordinateur, mais de participer à la vie de la Cité. La crise sanitaire provoquée par le Covid-19 a amplifié l’utilisation quotidienne du numérique, mettant en lumière la fragilité de l’équilibre social. Préparer les personnes aux mutations qu’engendre le numérique, tant dans leur vie personnelle de citoyens éclairés que dans leur vie de lycéen, d’étudiant, ainsi que dans leur vie professionnelle, constitue un enjeu majeur.

Avec cette étude, les conseillers du CESER des Pays de la Loire souhaitent attirer l’attention de la Région, des acteurs régionaux et des pouvoirs publics. Au regard de leurs compétences, ils peuvent jouer un rôle essentiel pour doter les ligériens concernés des compétences nécessaires afin de sortir de l’illectronisme. Si rien n’est fait, notre société risque de se fracturer encore plus qu’elle ne l’est déjà.