Le CESER contribue une nouvelle fois au débat, en élaborant deux cahiers d’acteurs destinés à la Commission Nationale du Débat Public. Ces consultations locales ont concerné la révision du Plan de Prévention du Bruit dans l’Environnement pour la période 2020-2024, et la restriction d’exploitation de la plateforme aéroportuaire entre minuit et 6h00.

Ces deux consultations se sont déroulées dans un contexte de crise sanitaire impactant considérablement le trafic de voyageurs de l’aéroport avec des répercussions sociales et économiques majeures. Ainsi, dans ses travaux, le CESER a souhaité prendre en compte l’ensemble des points de vue et des problématiques des différents acteurs directs et indirects gravitant autour de l’aéroport de Nantes Atlantique.

Un impératif majeur s’est rapidement dégagé, celui de diminuer et de compenser les nuisances auprès des riverains, comme s’y est engagé l’Etat après l’abandon du projet de transfert de l’aéroport à Notre-Dame-des-Landes, sans pour autant impacter l’attractivité de Nantes Atlantique dont le rôle va s’avérer stratégique pour la desserte aérienne du Grand-Ouest dans les trois décennies à venir.