Le CESER a choisi de placer sa réflexion sous l’angle des innovations sociales, techniques et organisationnelles pour repérer les éléments de rupture et d’amélioration. Elle tient compte de la diversité des situations personnelles (du retraité actif à la personne en perte d’autonomie) et des territoires (urbains, péri-urbains, ruraux).

 

Plusieurs questions se posent :

  • Quel rôle pour chacun des acteurs publics et privés ?
  • Comment intégrer la variété des situations entre des seniors acteurs et des seniors consommateurs de produits et de services ?
  • Comment concilier la volonté régionale de développer l’activité économique liée au vieillissement par rapport au respect des impératifs sociaux ?